MDS CITY

L'ÉTERNEL GRAND FORUM VILLE
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Les sportifs dopés connus

Aller en bas 

Tous les sportifs de haut niveau sont dopés ?
Oui
0%
 0% [ 0 ]
Non
100%
 100% [ 1 ]
Nspp
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
animateur
consul, ministre des médias, chargé des élections, président de l'AMPE
consul, ministre des médias, chargé des élections, président de l'AMPE
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2834
Age : 37
Date d'inscription : 08/10/2005

FICHE PERSONNELLE
:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Les sportifs dopés connus   Ven 1 Déc 2006 - 21:02

Voici ma recherche sur des sportifs dopés "célèbres" effectuée sur différents sites internet :

Dwain Chambers, né le 5 avril 1978 à Londres, est un athlète britannique, évoluant sur le sprint.
Il vient à l'athlétisme pour imiter sa sœur, championne d'europe junior du 100 mètres. Il obtient lui aussi le titre européen junior sur 100 mètres, doublé du titre avec le relais. Il obtient ensuite une médaille d'argent aux Européens 1998 de Budapest. La même saison, il obtient une médaille d'or avec le relais aux jeux du Commonwealth.
L'année suivante, il obtient la médaille de bronze aux Mondiaux d'athlétisme de Séville, devenant une véritable alternative à la domination américaine sur le sprint.
Lors des jeux Olympiques de Sydney il ne finit que quatrième alors que son compatriote et adversaire, Darren Campbell, termine deuxième du 200 mètres.
Il échoue une nouvelle fois l'année suivante lors des Mondiaux d' Edmonton. 2002 est enfin son année: il obtient le titre européen 2002 à Munich sur 100 mètres. Il réalise de plus le doublé en remportant le relais avec la Grande-Bretagne. Il est également le seul sprinter à battre Maurice Greene dans la saison.
Et enfin, il égale le record d'Europe détenu par Linford Christie avec 9" 87 dans la même course où Tim Montgomery établit le nouveau record du monde.
Il décide alors de changer d'entraîneur, rejoignant le groupe de Remi Korchemny. En 2003, il échoue au pied du podium, devancé par son compatriote Darren Campbell alors qu'il était le favori en l'absence de Maurice Greene. Désireux de prendre sa revanche avec le relais, il est de nouveau devancé par le retour des Américains et doit se contenter de la médaille d'argent.
Il est alors contrôlé positif à la tétrahydrogestrinone ou THG, puis suspendu pour 2 ans ce qui est synonyme d'absence aux JO. Son nouveau coach, Remi Korchemny, est inculpé dans l'affaire du laboratoire Balco et de son patron Victor Conte, soupçonné d'être à l'origine du nouveau stéroïde. D'autres athlètes de Korchemny sont également impliqués dans cette affaire de dopage comme les sprinteuses Kelli White et Chryste Gaines.

Ben Johnson , né le 30 décembre 1961, de nationalité canadienne et originaire de la Jamaïque, est un sprinter canadien.Faits marquants : il a été reconnu coupable de dopage après avoir gagné la finale du 100 mètres masculin aux Jeux Olympiques d'été de 1988 à Séoul. Il avait gagné la finale du 100m en 9'79, nouveau record du monde avant son contrôle positif. Chrono qui ne sera battu en conditions régulières qu'en 2002 soit seize ans plus tard par Tim Montgomery en 9'78 à Charléty en France. On appris plus tard que celui-ci était lui aussi dopé et son record mondial lui fut retiré. 4 ans plus tard, Asafa Powell a battu le record du monde en 9'77 sec.

Le 1er janvier 2006, Ben Johnson, suspendu à vie en mars 1993, affirme avoir été victime d'un coup monté aux JO de 1988 à Séoul.


Marco Pantani (Cesenatico le 13 janvier 1970-Rimini le 14 février 2004), cycliste Italien, fut un des meilleurs grimpeurs de l'histoire du cyclisme sur route.
Avec un 1m 72 pour 57 kg, Marco Pantani était doté d'un gabarit de pur grimpeur. Il est considéré comme l'un des plus grands grimpeurs de l'histoire, au même titre que Charly Gaul (avec qui il entretenait des liens privilégiés), Federico Bahamontes ou Lucien Van Impe. Comme Ces trois coureurs, Pantani possédait une classe exceptionnelle qui lui permettait de s'envoler dans les grands cols. Sa carrière atteint son apogée en 1998, lorsqu’il remporte successivement le Giro d'Italia et le Tour de France. Il est le septième coureur de l'histoire à réaliser ce doublé, qui lui valut le Vélo d’Or. Son style offensif, ainsi que ses excès, sont à l'origine de son surnom d’il Pirata (le "" en italien). Il cultiva ce surnom à travers son look : oreille percée, tatouage, bandana, etc. Il était également surnomé Elefantino, en raison de ses oreilles décollées. Sa carrière connut un grave revers en 1999, quand il fut suspendu du Giro d'Italia qu'il était sur le point de remporter, à la suite d'un contrôle sanguin positif. Cet épisode précipita la fin de sa carrière. Il est décédé d'une overdose de cocaïne en 2004.


Floyd Landis est un coureur cycliste américain. Il est le coéquipier de Lance Armstrong jusqu'en 2004 et change d'équipe l'année suivante. En 2006, il gagne le Tour de France mais voit rapidement sa victoire remise en cause après que l'on eut décelé un taux de testostérone anormalement élevé à la suite de sa victoire à Morzine.

Né de parents mennonites, originaires de Suisse, plus exactement du canton de Glaris. Il débute sa carrière professionnelle en 1999 chez Mercury-Viatel, jusqu'en 2001. Il signe ensuite chez US Postal (2002-2004), avant de rejoindre Phonak en 2005.
Il obtient sa première victoire en 1999 lors d'une étape de la Cascade Classic.
Il gagne le Tour de France le 23 juillet 2006, mais le 27 juillet, un prélèvement effectué après la 17e étape se révèle positif à la testostérone (taux 11 fois supérieur à la normale, la limite admise étant 4 fois)[1].
Au cours d'une conférence de presse donnée à Madrid (sa ville de résidence) le 28 juillet 2006, le coureur cycliste se défend en présence de son avocat José Maria Buxeda : il déclare qu'il n'est pas dopé et qu'il se soumettra à tous les tests imposés par l'Union cycliste internationale. En outre, il redit qu'il a subi six autres tests, tous négatifs, pendant le Tour de France et affirme que ses « taux de testostérone ont toujours été exceptionnellement élevés, et que cela n'a rien à voir avec le dopage ». Il change ensuite de défense, et invoque des problèmes de thyroïde et une soirée bien arrosée la veille de l'épreuve pour expliquer les résultats des analyses[2]. Une telle explication serait plausible pour une femme car la testostérone est produite par les surrénales chez la femme[3].
Le 31 juillet 2006, une source du New York Times[4] révèle que la testostérone retrouvée dans l'urine de Floyd Landis serait d'origine synthétique[5].
Le 5 août 2006, l'analyse de l'échantillon B confirmant le résultat de celle de l'échantillon A[6], Landis est menacé de perdre son titre de vainqueur du Tour de France ainsi que de celui de vainqueur de la 17e étape. Son équipe cycliste Phonak a annoncé avoir procédé à son licenciement le jour même de la connaissance des résultats de la contre-expertise[7]. Floyd Landis risque par ailleurs deux ans de suspension. Il a pris pour se défendre le même avocat que son ancien équipier Roberto Heras, Jose Maria Buxeda.
Le 15 Aout 2006, Andy Rihs, le patron de l'équipe Phonak annonce que son équipe Phonak à laquelle appartenait Floyd Landis allait être purement et simplement dissoute. Déjà accablée par des affaires de dopage concernant d'autres coureurs,celle qui impliqua Landis aura été celle de trop pour une même formation.
Résultat ils sont tous dopés et leur carrière est quasiment terminée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogmds.canalblog.com/
 
Les sportifs dopés connus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques bons mots choisis de nos sportifs, les footballeurs sont très présents.
» Ces fruits pas trop connus
» Les Sportifs Français au combat pendant la Grande Guerre
» Quelle presse lisez-vous ?
» jeux olympiques en Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MDS CITY :: QUARTIER JEAN-JACQUES ROUSSEAU :: CITE RESIDENTIELLE ... ... ... :: MAISON DE ANIMATEUR-
Sauter vers: